4 erreurs courantes à éviter quand on prépare un salon

Difficile de savoir à quoi s’attendre quand on participe à un salon professionnel.

Vous avez beau faire le plus beau diagramme de Gantt pour vous préparer, faire designer votre stand par Philippe Starck ou encore porter le super polo aux couleurs de votre entreprise, cela peut tout de même foirer.

Et oui. Prévoir la réussite d’un salon c’est comme parier sur un match de foot. Rien n’est certain. Il y a trop de variables à prendre en compte. Le PSG encore éliminé en quart de final ? Non non. Bien sur que non. C’est impossible…

Là, vous vous dites qu’il ne reste plus qu’à prier. À toucher du bois. À voir un arc-en-ciel et à éviter les chats noirs.

C’est vrai. Il n’y a pas de formule magique pour réussir un salon. Mais à force de voir des exposants se planter, on commence à savoir ce qu’il ne faut surtout pas faire.

Alors juste pour vous, voici 4 erreurs impardonnables et pourtant courantes quand on participe à un salon. (Et facilement évitables en plus 😉 )

 

1 – Ne pas faire de marketing en amont du salon

Mettez-vous à la place des visiteurs de votre prochain salon. Vous avez donc choisi ce salon parce qu’il représente une opportunité de business. Vous sacrifiez une journée de travail pour vous y rendre et vous avez surement payé votre entrée assez chère.

Dans ces conditions, pensez-vous vraiment que vous allez passer la journée à vous balader comme dans un musée ? Sûrement pas.

Les visiteurs, dans les salons professionnels, savent précisément ce qu’ils doivent faire. Ils ont un parcours déterminé à l’avance. Ils ne s’autorisent que très peu d’écarts.

Il est donc impératif de faire savoir à toute la France que vous participez à ce salon. Communiquez auprès de vos prospects, de vos partenaires, de vos clients, de vos fournisseurs, de vos amis, de votre famille …

Annoncez l’événement sur les réseaux sociaux. Changez la signature dans vos emails pour faire apparaître votre participation au salon. Il existe des milliers de façons intelligentes d’y parvenir.

Transformez-vous en Témoins de Jéhovah et prêcher la bonne parole. Il n’y a que ça de vrai.

prêcher la bonne parole avant un salon

2 – Vouloir faire trop d’économies inutiles

L’objectif d’une participation à un salon n’est évidemment pas de perdre de l’argent. Vous confirmez ?

Il convient donc de limiter les coûts. Pas de soucis. Mais à trop vouloir faire d’économies, on se retrouve avec un stand tout moche dont le design a été fait par le fils de Michel de la compta qui a réussi à cracker Photoshop.

Soyons sérieux. Chacun son métier. Il y a beaucoup d’aspects que vous ne pouvez pas gérer concernant votre stand. Et c’est totalement normal. Alors vous devez consentir à des investissements stratégiques.

Que ce soit pour l’apparence de votre stand, les visuels, la logistique ou encore la communication, vous devez parfois déléguer ces tâches à des pros. Ce sont des points clés pour la réussite de votre salon.

En investissant raisonnablement, vous évitez le ridicule et mettez toutes les chances de votre côté. Rassurez-vous, le retour sur ces investissements sera positif.

 

3 – Sous-estimer vos besoins d’effectifs

Tous les salons tiennent des statistiques assez précises concernant le nombre de visiteurs ou d’exposants présents chaque année. Mais connaître ces chiffres et connaître le nombre de visiteurs qui viendront sur VOTRE stand sont deux choses bien différentes.

Trop de monde dans un salon

Pourtant, vous devez prendre une décision : combien de personnes animeront votre stand ?

Vous pouvez faire deux erreurs fréquentes :

  • Vous sur-estimez vos besoins d’effectifs. Dans ce cas là, des coûts inutiles viennent s’ajouter à la facture du salon. Vous prenez aussi le risque de vider vos bureaux de ses employés pour rien.
  • Vous sous-estimez vos besoins d’effectifs. C’est le pire des scénarios. Votre animation sera bancale et vous passerez à côté de potentiels nouveaux clients.

Pourtant, c’est bien le deuxième point qui constitue l’erreur la plus fréquente. Ce serait comme partir au tir à l’arc avec un bras en moins. Pas malin.

Dans la mesure où le flux de visiteurs est imprévisible, la solution n’est pas évidente. Nous vous recommandons d’avoir recours à des prestataires ponctuels qui viendront en soutien de vos effectifs si l’activité le demande.

Cette main d’oeuvre flexible et abordable vous permettra d’ajuster votre effectif de manière à profiter pleinement des opportunités du salon.

JE VEUX TROUVER DES PRESTATAIRES PONCTUELS DÈS 15€/h

 

4 – Ne pas former vos collaborateurs pour le salon

Les meilleurs commerciaux vous le diront. 90 % des résultats d’un entretien proviennent de sa préparation.

Le principe est le même pour un salon. Et l’essentiel de la préparation consiste à former vos collaborateurs. Ce sont les vecteurs de communication de votre entreprise. Ils la représentent par leur attitude, leur discours, leur apparence … C’est un enjeu primordial !

D’autant plus que, comme vous le savez, c’est la première impression qui compte. Ne la gâchez surtout pas !

Prenez donc le temps de former vos collaborateurs, les plus anciens comme les nouveaux. Même ceux qui connaissent bien votre entreprise ne sont pas nécessairement les plus doués pour vendre vos produits.

Organisez une formation ou envoyez un guide en amont de votre formation pour que votre équipe soit prête le jour J.